Modele de lettre de résiliation sfr mobile fin d`engagement

Au moins chez les mammifères, le DTC joue un rôle important dans le traitement des 3 ′ extrémités, comme cela a été déterminé pour la première fois par des expériences examinant les effets sur le traitement des suppressions de DTC dans les cellules transfectées (McCracken et al. 1997) et l`exigence du CTD pour un clivage efficace de 3 ′ dans vitro (Hirose et Manley 1998). Le CTD de RNAPII est lié de manière flexible à l`enzyme principale et se compose de répétitions d`heptapeptide (25 ou 26 répétitions dans la levure, 52 chez les mammifères) avec la séquence de consensus Tyr1 – SER2 – Switch – Thr4 – Ser5 – Pro6 – Ser7 (YSPTSPS). Le CTD affiche différents schémas de phosphorylation pendant le cycle de transcription (Phatnani et Greenleaf 2006; Egloff et Murphy 2008). Le RNAPII est recruté au promoteur sous une forme non phosphorylée (RNAPIIA) qui devient largement phosphorylée pendant la transcription (RNAPIIO). La phosphorylation du Ser5 par la kinase CDK7 dépendante du cyclin, une sous-unité du facteur de transcription général TFIIH, se produit à l`étape d`initiation de la transcription pour faciliter la libération du promoteur et le recrutement des facteurs de plafonnement (Komarnitsky et al. 2000; Schroeder et al. 2000) et de la méthyltransférase, qui est responsable de la triméthylation du Lys4 sur l`histone 3 (H3-K4) (Hampsey et Reinberg 2003). La phosphorylation du SER2 par le facteur d`allongement positif de la transcription P-TEFb, comprenant la kinase CDK9 (Ctk1 dans la levure) et le cycline T, survient après l`initiation. Le CTD phosphorylé SER2 aide à recruter et/ou à stabiliser les facteurs de polyadénylation, facilitant ainsi le couplage de la transcription et la formation de l`ARNm 3 ′-end. Par exemple, dans la levure, la phosphorylation SER2 du CTD potentialise l`interaction avec le facteur de polyadénylation essentielle Pcf11 (de Vries et al. 2000; Barilla et al.

2001; Licatalosi et al. 2002; Ahn et al. 2004). La H3-K36 méthyltransférase Set2 lie le RNAPII allongé, en reconnaissant le CTD doublement phosphorylé (Ser5/SER2) (Hampsey et Reinberg 2003; Kizer et al. 2005). Fait intéressant, une analyse génomique employant des matrices de labourage dans les cellules de mammifères a montré que la méthylation de H3-K36 diminue souvent près du site de poly (a) pendant ou avant la libération de rnapii, conduisant à la possibilité intrigante que la méthylation de H3-K36 joue un rôle dans terminaison de transcription (Lian et al. 2008). Un test récent du concept fournit un nouvel aperçu montrant qu`in vitro, un signal de polyA est suffisant pour induire le démontage complexe d`allongement indépendant du clivage de transcription 12. Ces auteurs proposent qu`il existe un important changement conformationnel qui peut être bloqué par l`α-Amanitin, impliquant pol II lui-même dans cette transition. Ces résultats semblent soutenir une composante allostérique du modèle, c.-à-d. que quelque chose arrive à pol II après la synthèse du signal de polyA dans l`ARN naissant, mais la coupe de l`ARN n`est pas nécessaire. Toutefois, l`identification de ce changement dans pol II est restée insaisissable.

Dans une étude presque réciproque, il a été démontré que la dégradation exonucléolytique de la transcription par la nucléase Rat1/RAI1 (les deux sous-unités qui composent la levure Xrn2) s`est trouvée insuffisante pour déloger pol II de son gabarit in vitro 10, 13.

%d bloggers like this: